ville_fleurie_51.jpg

VILLE FLEURIE

Ville fleurie

 
menu cantine
Le label Villes et Villages Fleuris a pour objectif de valoriser les communes qui œuvrent à la création d'un environnement favorable à l'accueil et au bien être des habitants et des touristes. 
La démarche consiste à attribuer une série de quatre fleurs qui correspondent à quatre niveaux identifiés par un référentiel d'évaluation.
Ces fleurs sont apposées sur une signalétique spécifique représentée par un panneau à l'entrée de la commune.

Origine  ;
Un circuit de « Routes Fleuries » est mis en place par le Touring Club au début des années 1950 en collaboration avec le journal horticole Rustica et l'Association des horticulteurs. Fort de ce succès et de l'engouement de l'Hexagone pour cette campagne de fleurissement, Robert Buron, ministre des Transports, des travaux Publics et du Tourisme met en œuvre le concours national des Villes et Villages Fleuris qui voit le jour en 1959. Dès la première année, 600 communes s'inscrivent au concours. Pour satisfaire le nombre croissant de communes souhaitant participer, les inscriptions sont très rapidement confiées aux préfectures qui établissent un palmarès départemental. Une première présélection, affinée par le Délégué Régional au Tourisme sert de base pour l'attribution du label par le ministère.

Le label Villes et Villages Fleuris reste attaché au symbole de la fleur mais son champ d'action est aujourd'hui beaucoup plus large. 
Il récompense les actions coordonnées par les collectivités locales pour aménager un environnement favorable à la qualité de vie des habitants et à l'accueil des touristes. Le label garantit la qualité de la démarche et valorise les communes qui l'obtiennent. 

Plus d'informations sur les villes et villages fleuris.

Bien que restant attaché au symbole de la fleur, le label « ville fleurie » s’engage aujourd’hui sur la qualité d’accueil, le respect de l’environnement et la préservation du lien social. Il garantit une qualité de vie et témoigne d’une stratégie municipale globale et cohérente. 4.183 communes françaises bénéficient actuellement du label (de 1 à 4 fleurs), dont 16 dans le Tarn. Composé de Véronique Courcelles et Catherine Frey (paysagistes professionnelles), Julie Cormier (formatrice horticole) et Olivier Donnart (technicien espaces verts Midi-Pyrénées), le jury régional rassemblé autour de la responsable organisation et coordination, Maryse Boy, s’est rendu dernièrement à Lisle-sur-Tarn pour la visite bisannuelle. Très attaché au travail réalisé par l’équipe espaces verts de la ville placé sous la responsabilité de José Alvès, le conseil municipal prépare l’avenir en impliquant les particuliers grâce à un concours annuel de fleurissement, mais aussi grâce aux plus de 700 élèves (de la maternelle au collège) scolarisés sur la ville, dont 360 pratiquent les activités périscolaires, ainsi que la Maison des Jeunes et de la Culture dans le cadre du contrat enfance. A ce titre, les enfants de la crèche, de l’ALAE (accueil loisir associé à l’école), les 6ème 2 du collège et les jeunes de la MJC sont à l’origine de réalisations originales (fresques, nettoyage, jardin partagé, carrés potagers, décorations autour d’un bestiaire sur le thème du développement durable) en partenariat avec le service des espaces verts de la ville. Avec pas moins de 8.000 fleurs vivaces et annuelles réparties sur 10 hectares d’espaces verts, une utilisation raisonnée des produits phytosanitaires (pyrale du buis par un traitement bio uniquement), le renforcement des collections (bouturage en interne, échanges avec d’autres communes, dons), une politique d’économie d’eau (goutte à goutte, stockage de l’eau de pluie, choix d’espèces adaptées aux conditions climatiques) et de réduction des déchets (compostage notamment), la ville n’a pas à rougir de son classement « 2 fleurs », et se donne tous les atouts pour obtenir la 3ème
 
2015, visite  bisannuelle du jury régional 

Après sa visite estivale, le jury du concours Villes et Villages fleuris vient de rendre son verdict : Lisle sur Tarn est confirmée dans son classement «2 fleurs », gage de son engagement en matière de développement durable.

Une Démarche Pédagogique et partenariale appréciée
Dans son rapport le jury souligne « L’investissement de la municipalité et du service des Espaces verts pour mobiliser les jeunes sur la démarche de développement durable » ainsi que  « les partenaires  dynamiques » initiés (service enfance jeunesse, enseignants des écoles, professeurs au collège, MJC…).
En termes d’éducation à l’environnement, les examinateurs ont été sensibles à l’exposition sur la « durabilité des déchets » créée par les jeunes Lislois. Installée au bord du lac de Bellevue, elle a été qualifiée de « très belle initiative pédagogique ».
La création d’un Conseil Municipal des Jeunes a été également fort appréciée.  
 
 
  Quelques réalisations (Cliquez sur la photo pour zoomer)
Petits moyens compensés par créativité et mobilisation
"Vignobe et Bastide", le thème de fleurissement 2015, a guidé le choix des plantes et  la palette de couleurs ainsi que les créations originales découvertes et appréciées parle jury régional.
Eu égard aux moyens restreints d'une petite commune, celui-ci a pointé la capacité de mobilisation de l'ensemble du personnel technique pour des opérations d'envergure (ex. : désherbage manuel) et la bonne proprété générale de la commune. En terme de gestion des déchets verts, le partenariat de proximité mis en place, satisfait à la notion d'économie circulaire.


Des améliorations à poursuivre
Si l'intégration paysagère du commerce, (entrée Est de la ville) est qualifiée de réussie, l'aspect minérale de la nouvelle place de la République et le choix de la végétalisation ne sont pas jugés appropriés. Une réflexion sur son traitement paysager est donc préconisée.
La signalisation à visée touristique doit s'améliorer, complétant ainsi l'information disponible auprès de l'Office du Tourisme et de la borne interactive.