Vœux 2018

Date : 26-01-2018

DISCOURS DE MME LE MAIRE :

 
 Madame la Députée,
Mesdames et Messieurs les maires des communes voisines
Mesdames et Messieurs,
 
C'est un réel plaisir pour mon équipe et moi même de vous retrouver aujourd'hui pour débuter ensemble cette nouvelle année.
Au nom du conseil municipal, je remercie chacune et chacun d'entre vous, d'être venu pour ce traditionnel rendez-vous qui nous réunit maintenant tous les ans pour célébrer la nouvelle année.
Les grands moments de retrouvailles et de partage que sont les cérémonies de vœux sont essentiels dans la vie d'une commune.
 
Je tiens à réaffirmer la nécessité pour un Maire de pouvoir s'appuyer sur ses collègues du conseil municipal. Nous sommes engagés dans un mandat des plus difficiles de ces dernières années. Notre énergie et notre solidarité sont très sollicitées. Deux de nos collègues ont démissionné durant les deux premières années. Au 1er janvier 2018, nous avons reçu, sans surprise, une troisième démission.
Je tenais à vous en informer pour dédramatiser les futurs écrits que va s'empresser de rédiger notre opposition qui ne semble pas avoir grand chose à se mettre sous la dent, mais qui n'hésite pas à blesser gratuitement les personnes concernées.
Très simplement, je tiens à remercier ces trois collègues qui ont fait un bout de chemin  à nos côtés. Nous savons qu'il est difficile de concilier la vie professionnelle, la vie de famille et les turbulences d'une vie publique.
Bienvenue ce soir à Arceli Molines qui sera installée au prochain conseil municipal.
En langage sportif, nous disons « Les remplaçants rentrent, c'est de l'énergie nouvelle et de la valeur ajoutée pour  l'équipe ».
 
Je dois excuser un certain nombre de personnes retenues par ailleurs :
Christophe Ramond Président de l'assemblée Départementale.
Thierry Carcenac et Philippe Bonnecarrère, nos deux sénateurs pris par d'autres engagements.
Madame Claire Fita, notre conseillère régionale, qui assiste aux vœux de la région à Toulouse. Elle doit nous rejoindre en cours de soirée.
Paul Salvador, le président de notre agglomération est annoncé avec un peu de retard. Il assiste aux vœux de nos voisins de Cadalen et nous rejoindra en cours de soirée.
 
Je vous demande d'avoir une pensée pour ceux qui nous ont quittés et pour leurs familles.
Une pensée pour les personnes fragilisées de notre commune, souhaitons que cette nouvelle année puisse leur apporter santé et sérénité.
 
Merci à Jean Claude Ferret, curé de notre paroisse pour tout l'intérêt qu'il porte à nous tous.
Merci également aux gendarmes pour leur présence, ce soir, mais aussi et surtout tout au long de l'année.
Ils accompagnent  la sécurité de toutes nos manifestations et leur présence fréquente, tant le jour que la nuit  apporte une veille pour la sécurité des biens et des personnes :
Merci à Gilles Matuzak, chef d'escadron et commandant la compagnie de Gaillac
Merci au capitaine Baldet
Merci à Eric Lecomte, Commandant la brigade de Rabastens
Merci à Yannick Bonnet, Adjudant chef commandant la brigade de Lisle sur Tarn
Je vous prie d'excuser Le lieutenant Kupcyk commandant la communauté de brigade qui est en déplacement.
Nous saluons la présence des sapeurs pompiers de Lisle sur Tarn
Je salue la présence d'Eric Abbadie, leur chef de corps 
 
En votre nom, j'adresse mes plus vifs remerciements à l'ensemble des sapeurs pompiers qui assurent aux côté des forces de l'ordre la protection des biens et des personnes.
Merci à leurs familles pour les accompagner dans ce volontariat.
 
Notre soutien auprès des populations fragilisées est pris en charge au sein de la commission d'action sociale pilotée par Ghislaine Pavanello.
Sous couverts de la commission du CCAS, elle accompagne les démarches administratives, attribue des aides financières ponctuelles après décision de la commission et après constitution d'un dossier administratif. Le CCAS travaille avec toutes les associations caritatives du territoire.
 
Des nouvelles de la vidéo protection, ceci sous le contrôle de Philippe Zion, un dossier qui a pris un an. Nous sommes en cours de réalisation. Pourquoi un an, tout simplement pour adapter la qualité de l'équipement à un coût acceptable par la capacité financière de la commune, l'installation est en cours.
La vie de la commune, c'est aussi des chiffres :
Tout d’abord le résultat du dernier recensement de la population, selon l’INSEE  la population légale au 1er janvier est de 4694 habitants.
Un grand merci à Jean Christophe Czerwinski et aux 10 agents recenseurs qui ont accompli ce fastidieux travail avec beaucoup de sérieux.
 
Nous souhaitons la bienvenue aux 37 nouveaux nés, nous formulons nos vœux les plus sincères aux 11 couples qui se sont mariés en 2017.
Des familles ont été affectées par la disparition d’un proche. 54 personnes  nous quittés cette année, nous adressons  toute notre compassion aux familles affectées.
 
En décembre 2017 nous avons officialisé 4 Pacs.
Ce qui m'amène a vous parler des affaires juridiques qui, en cette époque de mutation se multiplient. C'est Chantal Gontier qui assure le suivi.
 
Lors de la cérémonie des vœux l’année dernière, je vous avais fait part de notre enthousiasme à toute épreuve. Nous revenons vers vous avec la même motivation à laquelle s’ajoute une pointe d’optimisme.
Plus la tâche est complexe, plus il faut être inventif. Aussi, les améliorations significatives qui vont faire l’objet du compte rendu de l’année 2017 nous amènent à renforcer cette motivation qui est la notre pour accomplir au mieux la commande que vous nous avez faite en mars 2014 :
Grâce à une gestion rigoureuse demandée par les élus, mise en pratique par notre Directeur Général des Services Olivier Moulis entouré des équipes administratives et des équipes techniques, nous avons désendetté la commune pour un montant de 1 200 000 €. Simultanément, nous continuons à investir pour améliorer les infrastructures, pour entretenir le patrimoine, pour faire que notre ville reste une ville conviviale où il fait bon vivre. Sara Guirlinger et Daniel Libbrecht accompagnent la gestion financière.
-Le désendettement est amorcé, nos engagements pris lors de la campagne électorale sont réalisés à 70 %. En matière de gestion financière, dès le printemps nous devrions très probablement pouvoir vous annoncer notre sortie de la zone d’alerte préfecture.  Dès notre arrivée à la mairie en 2014, nous avons été convoqués par Madame la Préfète de l'époque pour nous informer d'un mise future sous tutelle s'il n'y avait pas d'amélioration notable des ratios notamment en matière de dette.
Notre ville est redevenue solvable.
 
 
Notre époque est à la croisée entre deux mondes. Un monde qui s’efface et un autre que nous avons le devoir d’imaginer et de construire. La cascade des réformes en est un lourd témoignage. Cette situation nous concerne tous, collectivement et individuellement.
Pour y parvenir, nous devons continuer à nous adapter. Cela ne veut pas dire faire table rase du passé, condamner ce qui fonctionne ou renoncer à ce qui fait nos différences.
S’adapter n’est pas subir, il faut du courage et beaucoup d’implication.
Ce qui m’amène sans détour à vous parler de notre communauté d’agglomération. Vos élus communautaires sont  Eric Blanquart, Pascale Puibasset et Jean Tkaczuk et moi même. L’année dernière, nous en étions à un discours de crainte. Aujourd’hui, sans apporter de jugement mais grâce à l’implication sans réserve de nombreux élus qui m’entourent, nous sommes en ordre de marche au sein de ce grand périmètre.
L’activité de vos élus s’est déplacée. En effet, il est vrai qu’il y a moins de séances du  conseil municipal, mais il y a beaucoup plus de conseil communautaire, et le système démocratique fait bien les choses, l’opposition a la possibilité de participer aux groupes de travail, aux commissions et bien entendu un membre de l’opposition siège au conseil communautaire.
Un grand merci au Président Paul Salvador pour faire en sorte d'apaiser, de nous rappeler aux fondamentaux pour que le groupe, composé de 100 élus communautaires, travaille de concert pour une solidarité intercommunale, sans oublier  la place des 59 communes qui reste la porte d'entrée pour assurer les services que nous devons à l'ensemble des habitants de ce territoire.
 
 
 
2017  a été aussi une année dynamique pour notre ville :
L’année dernière nous vous annoncions pour la ZAC de Rivalou l’adaptation des ventes au marché.  La commercialisation de plus de 20 lots en 2017 nous oriente vers une  stabilité les frais financiers qui s’établissent à 65 000 € par an. Le but étant de commercialiser plus vite pour faire baisser cette dette qui impacte les finances de votre ville. Je vous rappelle que cette dette est officialisée par une convention mais ne figure pas dans les comptes de la ville.
 
Bienvenue aux 20 nouvelles familles qui vont s'installer dans notre ville sur le secteur de Rivalou. Bienvenue également aux familles qui se sont installées dans notre commune, une cérémonie leur sera dédiée très prochainement. Que celles qui n'ont pas fait la démarche de se faire connaître le fassent rapidement auprès du secrétariat de mairie.
Le programme voirie reste insuffisant, mais je peux d’ores et déjà vous annoncer que l’année 2018 sera celle de la voirie. Patrick Gaillac veille sur l'ensemble des chantiers, il est rejoint dans cette mission par Maurice Fau.
Ce programme va intégrer l’obligation du changement de l’ensemble des branchements en plomb.
Un chantier perturbant mais nécessaire que va mettre en œuvre le SIAEP, avec l'assistance de Camille Rouquette.
 
2017 a vu les réfections des voies suivantes :
Pour la campagne :
-Chemin de Clavet
-Chemin de Borie Vieille
-Chemin de la Tournario
-Chemin de Pailhet
-Chemin de Treillous
-Chemin du Roi
-Chemin de la Combe Rouvil
Pour la ville :
Préparation avant changement des branchements en plomb et réfection des trottoirs
            - Rue Edouard Crouzet
            - Rue de la Verderie
            - Rue de Fontainebleau
            - Rue du Vieux Four
            - Place de l’ormeau
      Préparation, réfection réseaux, renforcement puissance électrique et réfection des trottoirs :
-Rue des Fleurs
-Partie rue de la Roche
-Rue des Remparts
-Place du Patis
-Rue Achille Gaillac
 
Sur l’année 2017 est acté le financement de l’aire intergénérationnelle au lac Bellevue, projet qui se veut exemplaire en matière de « Bien vivre ensemble » et qui tend à améliorer la vie des habitants de toutes générations. Entièrement porté par Anthony Lopez , Laura Cauchi et Laurent David, ce projet va amener une nouvelle dynamique en matière de tourisme famille.
Un investissement qui a obtenu le soutien financier de l'état pour 35% et du conseil départemental pour 25 %. Soit 60% de subvention pour cet équipement.
 
 
 
Nous sommes désolés de devoir reporter l’ouverture de ce parc en raison des aléas climatiques qui ne permettent pas de finaliser dans de bonnes conditions les travaux du sol.
 
Dans la feuille de route pour 2018 et après, l'accent va être porté sur le soutien aux commerces, la facilitation d'événements pour faire en sorte que l'activité commerciale et culturelle de la ville soit dans une dynamique constante.
Cette année, nous allons poser toutes les possibilités pour doter notre ville d'une maison de santé. Ceci est indispensable si nous voulons accueillir de nouveaux médecins. Cette réflexion sera accompagnée d'un projet de logements alternatifs à la maison de retraite.
La politique du logement doit, elle aussi être au cœur de nos préoccupations.
 
La communication au service de notre ville, de ses associations et de son commerce doit rester dynamique, le site internet de la ville doit continuer à évoluer. Ce dossier est suivi par Virginie Chapus.
 
 
La compétence économique est déléguée à la communauté d'agglomération, deux commerçants ont bénéficié d'aide financière lors de leur installation.
Lisle sur Tarn bénéficie de la mise à disposition, à temps partiel, d'un manager de centre ville au service des commerçants dans le but de dynamiser le commerce en se mettant au service de l'association des commerçants.
 
 
Dans cet esprit, avec le concours de François Roques nous avons accompagné la reprise du musée du chocolat avec un repreneur dynamique qui a crée deux emplois et engage un programme prometteur qui va apporter une plus value à l'ensemble de la ville.
Nous sommes très attentifs à la fragilité du tissu commercial. 2018 devrait être une année où un certain nombre de changements devraient voir le jour.
Changements qui tendront à refixer le consommateur à Lisle sur Tarn : nous perdons aujourd’hui 60 % de la consommation alimentaire !
Chaque fois que vous le pouvez, pensez à consommer local.
Afin de conforter la vie économique de notre ville, dès le printemps verront le jour :
  • un parcours historique
  • une reprise en main de la signalétique du centre ville.
Ces projets ont été initiés avec le concours de citoyens volontaires sous la responsabilité de Florence Robert.
 
Le maintien du service public reste une de nos priorités :
  • le maintien du guichet de la gare est le résultat d'une action permanente auprès de la Région Occitanie et de la Direction de la SNCF. Merci à notre conseillère Régionale de nous avoir accompagné sur ce dossier.
Pour conforter ce premier résultat, pensez à prendre vos billets au guichet de la gare de Lisle sur Tarn.
  • Nous savons d'ores et déjà que cette ouverture est totalement éphémère. Viendra le temps où nous allons vous solliciter pour accompagner des actions afin de conserver une présence commerciale en gare.
  • La poste est également à surveiller de près : dès que nous aurons des informations alarmantes, nous reviendrons vers vous.
 
 La culture est très présente dans notre ville, le musée Raymond Lafage en est le témoignage.
Ce qui m'amène à vous parler du projet nécessaire de la modernisation de la salle des fêtes, de la mutualisation de l'office du tourisme, du musée et de la mise en conformité de la médiathèque.
Ce projet a fait l'objet en 2017 d'une étude de faisabilité. 2018 sera l'année de la recherche de subventions et cofinancements, 2019 devrait être l'année de la réalisation.
Des esprits chagrins, contre tout, sont en train de faire signer une pétition dont le texte d'appui est totalement faux. Nous ne pouvons prendre au sérieux une telle action totalement dogmatique.
Sachez que, dès que nous le pourrons nous engagerons une information citoyenne.
Sachez que ce projet tendra à apporter une dynamique en centre ville pour notre commerce, rendra accessible l'ensemble des espaces publics concernés, et par effet induit rendra accessibles les services de la mairie avec un espace accueil doté de confidentialité ce qui n'est pas du tout le cas aujourd'hui.
Ce projet va également permettre d’équiper la ville de sanitaires modernes, accessibles et auto nettoyants.
Une seule dépense pour un ensemble de services rendus et de mise en conformité.
 
 
La vie associative est le poumon de notre ville. A vous, les présidents et à tous les bénévoles des associations, qui animez avec succès notre ville et rassemblez des adultes, des enfants et des adolescents autour d’activités sportives, culturelles, artistiques ou humanitaires. Au nom du conseil municipal, je vous dis merci.
Nous portons actuellement une attention particulière à la MJC. Bien entendu, sans faire preuve d’ingérence nous sommes attentifs aux difficultés que sont celles de cette association, de son  conseil d’administration qui travaille sans relâche pour faire en sorte que l’équilibre financier soit retrouvé, que la variété d’activités proposées soit maintenue. Cette situation s’est vue fortement mise à mal avec la suppression des emplois aidés.
Merci à Madame la Député qui a apporté son concours pour reconduire d’un an l’un d’entre eux. La ville vient de prendre en charge une partie de l’entretien des locaux pour pallier à la suppression d’un des postes. Je renouvelle tous mes remerciements et toute ma reconnaissance aux membres du conseil d’administration pour l’énorme travail qu’ils accomplissent pour dépasser cette situation très difficile. Je lance un appel aux quelque 500 adhérents afin qu’ils apportent, chaque fois que l’occasion leur en est donnée, un soutien quel qu’il soit à cette structure et aux bénévoles qui la gèrent.
Notre ville est attractive. Elle possède  l'ensemble des services nécessaires à  la population. J'insiste, votre rôle est majeur, pensez lors de vos achats à consommer local. Je le répète, pensez à utiliser les services publics mis à votre disposition.
 Nous vous l'avions annoncé en collaboration avec la communauté d'agglomération, une véritable politique jeunesse a vu le jour à Lisle sur Tarn.
Avec les moyens de l'agglomération, le concours financier de notre ville, un local au Château Bellevue est ouvert avec l'arrivée de Marine Charbonnier qui a déjà, pour 2018, mis en place un programme d'action en collaboration avec les personnels des écoles et du collège. Le contact a été pris avec les associations locales. Vous, parents, n'hésitez pas à la rencontrer pour échanger sur vos problématiques. Son action, qui se veut d'animer, est aussi et surtout d’assurer une forme de prévention auprès de la jeunesse.
Ce qui m'amène à me tourner vers le Conseil municipal jeune. L'ancien va vous présenter un bilan sommaire et le nouveau va vous insuffler son dynamisme qui est prometteur pour les actions futures. Marie Claude Lamberto est l'élue référent de cette belle action.
 Ces interventions nous apportent confiance et courage pour l'avenir.
L’enthousiasme, c’est tout simplement des petites actions qui font évoluer notre quotidien devant ce monde imprévisible.
Ayons l’audace d’entreprendre et la fermeté de s’y tenir. C’est à mes yeux une éthique, valable aussi bien sur le plan individuel que pour tout engagement dans la vie publique.
Le temps de la conclusion étant arrivé,
 Le conseil municipal et le conseil municipal jeune se joignent à moi pour vous souhaiter une belle année 2018.
Qu’elle vous apporte un peu d'insouciance pour goûter aux bons moments qui s'offrent à vous.
Qu’elle vous apporte toute la force nécessaire pour affronter les épreuves du quotidien.
Nous allons à présent, tous ensemble partager un moment convivial autour d'un buffet préparé par des bénévoles : un grand merci à Hélène Toniutti, Odile Massimino et ses filles Isabelle et Patricia, sous la responsabilité d'élus, merci à  Ginette Cessal, Céline Hernandez   en soutien  aux  festivités.
Un grand merci également à Fabrice Daniet qui met à disposition gratuitement pour nos  enfants son château gonflable.
C'est l'exemple de participations citoyennes que nous encourageons et qui font le bien vivre ensemble.
Je remercie toute l’équipe municipale qui m’accompagne depuis 2014. Je les remercie pour leur compétence, leur générosité, leur disponibilité au service de notre ville et de ses habitants. Je remercie les services, tant administratifs que techniques qui au quotidien font de notre ville une belle ville.
Très bonne année à vous tous.