Mise en place d'un plan de sobriété énergétique à partir du 1er décembre

Date : 22-11-2022

Le dérèglement climatique et la guerre en Ukraine ne sont plus une fiction mais bel et bien une réalité… Ces événements nous imposent de travailler dans l’urgence pour faire de la transition énergétique notre priorité numéro une.
C’est dans ce contexte que la commune de Lisle Sur Tarn s’inscrit dans le plan de sobriété énergétique initié par le gouvernement. Notre plan, issu d’un groupe de travail composé d’élus de tous bords et d’administrés, à pour vocation l’identification et la mise en œuvre de solutions pragmatiques et efficaces pour diminuer drastiquement la consommation d’énergie.
L’engagement de la commune pour faire face à cette situation inédite réside dans le déclenchement d’actions phares et concrètes permettant d’économiser de l’énergie.
La commune se mobilise autour des mesures et propositions suivantes :
  • Coupure des éclairages publics en ville de 23h à 5h (sauf les lampadaires à LED Place Saissac pour assurer la continuité de la vidéo protection  ).
  • Coupure des éclairages publics hors agglomération de 23h à 5h.
  • Coupure des panneaux lumineux d’information de 00h à 6h.
  • Coupure des éclairages de Noël à 2h (Ces derniers seront sobres, en nombre réduit et composés de LED).
  • Diminution des chauffages dans les salles municipales pour atteindre une température de 19 degrés (sauf écoles).
  • Coupure des ballons d’eau chaude (sauf douches).
  • Mise en œuvre d’un plan progrès avec les associations utilisant des locaux municipaux.
  • Favoriser le écogestes avec des plans de communication adaptés.
  • Poursuite d’un plan d’investissement pluriannuel pour diminuer la facture énergétique.
L’ensemble de ces mesures sera mis en œuvre au plus tôt pendant une période d’essai de 3 mois renouvelable par consultation citoyenne (support à déterminer)
L’effort doit être collectif pour nous permettre de faire face au défi qui nous attend.
Au-delà de la réalité économique c’est avant tout un nouveau modèle social que nous devons co-construire